En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

L'empreinte d'un bibliophile passionné

Le duc d’Aumale s’est consacré tout au long de sa vie à ses deux passions : la bibliophilie et les beaux-arts. Il constitue dès 1848 une étonnante collection de tableaux et de dessins, mais avant tout, de livres, il reconnaît lui-même dans une lettre à un ami : "Je crois que je suis atteint de bibliomanie !" Le cabinet des livres fut aménagé par l’architecte Honoré Daumet à la fin du XIXe siècle pour recevoir la collection de livres rares du duc d’Aumale.

 

Une collection exceptionnelle

Le duc d’Aumale multiplie les acquisitions, dans toute l’Europe, chez les libraires et pendant les ventes aux enchères. Fortuné et éclairé, conseillé entre autres par le directeur de la British Library, Antonio Panizzi et par l’administrateur général de la Bibliothèque nationale, Léopold Delisle, il réunit un ensemble exceptionnel de livres précieux et de manuscrits enluminés, parmi lesquels des pièces majeures de l’art médiéval.

Sur les 60 000 volumes que compte la collection de Chantilly, près de 19 000 volumes sont présentés dans le cabinet des livres, dont 1 500 manuscrits et 17 500 imprimés, qui traitent de l’ensemble des sujets de la connaissance universelle. Les manuscrits, dont le plus ancien date du XIe siècle, comprennent 200 manuscrits médiévaux, souvent enluminés. Les  imprimés regroupent environ 300 incunables (avant 1501) et 2 500 livres imprimés au XVIe siècle.

 

Une architecture sobre et fonctionnelle

La structure métallique en deux niveaux avec une galerie est représentative de l'architecture des bibliothèques de la seconde moitié du XIXe siècle. Les rayonnages en fer sont gainés de cuir pour minimiser le contact des reliures et des étagères.
Lieu de lecture et de travail, le cabinet des livres était l’une des pièces préférées du duc d’Aumale, comme en témoigne un tableau de Gabriel Ferrier qui le représente à la fin de sa vie en train de réaliser le catalogue de ses manuscrits, avec son ami et ancien précepteur, Cuvillier-Fleury, qui le secondait dans ses acquisitions d'ouvrages.

 

Le manuscrit le plus précieux au monde 

Presque 1 500 manuscrits sont conservés à Chantilly, ce qui fait de ce lieu la seconde bibliothèque en France après la BnF (Bibliothèque Nationale de France) pour les manuscrits enluminés.

Tres-riches-heures
Parmi les manuscrits les plus précieux de la bibliothèque du musée Condé de Chantilly, figurent Les Très Riches Heures du duc de Berry réputé pour être le plus beau manuscrit du monde "Le Roi des manuscrits" selon le duc d’Aumale. Il constitue "le trésor" le plus connu et le plus admiré des collections du château de Chantilly.
Ce livre d'heures commandé par le duc Jean Ier de Berry aux frères de Limbourg au XVe siècle, a été acquis par le duc d'Aumale en 1856.
Pour des raisons de conservation, le manuscrit original n’est pas consultable, les visiteurs sont invités à le découvrir sous la forme d’un fac-similé et d’un CD-ROM en accès libre qui permet d’accéder à toutes les pages du manuscrit.

 

Pour en savoir plus :

Les vitrines centrales du cabinet des livres accueillent durant l’année des expositions temporaires qui permettent aux visiteurs de découvrir les collections exceptionnelles de la bibliothèque et des archives du musée Condé de Chantilly (lettres, archives, manuscrits précieux, témoignages historiques).
Rendez-vous sur : www.bibliotheque-conde.fr pour découvrir la bibliothèque numérique, le catalogue et les expositions virtuelles.

Galerie

5 images